Le grand champ de panneaux solaires, des installations de Pirapora à Minas Gerais. CARL DE SOUZA / AFP

EDF-ENR met en service la plus grande centrale solaire d’Amérique latine. Un exemple de la stratégie de diversification d’un pays très dépendant de ses ressources hydrauliques. Pirapora (Minas Gerais) Vue du ciel, une mer de panneaux solaires s’étend à perte de vue, luisant sur la terre rouge d’un plateau aride du sud-est du Brésil. Les capteurs sont alignés par centaines de milliers, pointés vers le soleil, sur une superficie de 800 hectares. L’équivalent de 1500 terrains de football. Ce site est une exception au Brésil où l’énergie solaire n’en est qu’à ses balbutiements bien que le pays, situé pour l’essentiel entre l’équateur et le tropique du Capricorne, bénéficie d’un ensoleillement exceptionnel, deux fois plus élevé que l’Allemagne, championne solaire.

       Le grand champ de panneau solaire, des installations de Pirapora à Minas Gerais. CARL DE SOUZA / AFP


Laisser un commentaire